Reconversion professionnelle : Et si vous deveniez auxiliaire de vie sociale ?

Les métiers qui consistent à aider à domicile, ont connu une grande avancée ces dernières années. Il n’est pas rare de voir des personnes se nourrir avec le métier d’auxiliaire de vie sociale, en l’exerçant avec une grande passion. Découvrez ici, en quoi consiste ce métier et la formation requise pour l’exercer.

À propos du métier d’auxiliaire de vie sociale

L’auxiliaire de vie sociale est chargé d’aider les personnes en situation de dépendance et qui sont en difficulté. Il peut s’agir des malades, des handicapés ou des personnes fragilisées qui ne sont pas en mesure de faire des gestes simples et quotidiens. Le rôle de l’auxiliaire de vie sociale devient alors quotidien. En effet, il aide la personne en situation de dépendance à se lever, se coucher, à aller aux toilettes, à prendre ses repas, à sortir, etc. Il est là pour réconforter la personne concernée. De plus, il s’occupe de son maquillage, son habillement et l’aide à avoir une bonne apparence physique. L’auxiliaire de vie sociale travaille au domicile de la personne qu’il aide. Le travail est très souvent à temps partiel.

Les compétences d’un auxiliaire de vie sociale

Il ne s’agit pas d’avoir juste l’envie d’exercer le métier d’auxiliaire de vie sociale, il est important d’avoir certaines compétences. Un auxiliaire de vie sociale doit être ordonné, il doit être en mesure de bien mettre de l’ordre autour de la personne en situation de dépendance. Il doit préparer des repas sains et aimer les tâches ménagères. De plus, il doit être en forme physiquement pour ne pas avoir des difficultés à soulever la personne handicapée, si l’occasion se présente. L’esprit d’écoute doit également être une qualité de l’auxiliaire de vie sociale. Il doit être un bon confident et la personne handicapée doit pouvoir lui parler en toute quiétude. L’auxiliaire de vie sociale ne doit en aucun cas divulguer les informations qui lui sont confiées. Sa réactivité sera également un grand atout face à des situations imprévues. Par ailleurs, il doit être disponible tous les jours de la semaine, car il peut être sollicité même les week-ends et les jours fériés.

Formation pour devenir auxiliaire de vie sociale

Pour exercer le métier d’auxiliaire de vie sociale, il faut être titulaire du diplôme d’Etat d’auxiliaire de vie sociale qui vient sanctionner une formation de plusieurs mois. Cette formation est théorique et accompagnée de stages pratiques, pour permettre une meilleure maîtrise des notions. Pour accéder à la formation, aucun diplôme n’est requis, il suffit d’avoir l’âge de 18 ans. Cependant, il faut satisfaire aux conditions de réussite d’une épreuve écrite avant d’accéder à la formation. Il faut souligner que les candidats titulaires de certains diplômes peuvent ne pas composer l’épreuve écrite et bénéficier d’allégements. Il s’agit des diplômes comme le CAP petite enfance, DE d’aide-soignant, le Diplôme National du Brevet, etc.