Quels types de médicaments ne pas acheter à la volée ?

Depuis la promulgation de la loi autorisant la vente en ligne des médicaments non-soumis à une prescription médicale obligatoire en France par le décret 2012-1562 du 31 décembre 2012, de nombreux Français se tournent vers l’Internet pour acheter sans ordonnance de leur médecin, des médicaments de tout genre. Cette pratique se développe de plus en plus ces dernières années pour plusieurs raisons, dont le souci de discrétion. Mais, cette législation ne concerne pas tous les médicaments. De nombreux médicaments sont toujours interdits de vente sans prescription médicale et donc interdits de vente en ligne. Avant toute commande de produits pharmaceutiques en ligne, pensez à vérifier les informations mentionnées ici.

Achat de médicaments en ligne : une pratique en plein essor en France

L’achat de produits pharmaceutiques en ligne, est une pratique qui a actuellement le vent en poupe en France. En effet, par discrétion voire par honte, ils sont de plus en plus nombreux à chercher à se procurer des produits pharmaceutiques sur Internet. Outre cette raison, les pharmacies en ligne offrent aussi un gain de temps et d’énergie à leur client qui ne se voit plus obligé de se déplacer vers une pharmacie physique avant de se procurer des produits pharmaceutiques. Mais, la vente en ligne de tous les produits pharmaceutiques, n’est pas autorisée.

Les types de médicaments à ne pas acheter à la volée

Les pharmaciens qui disposent d’une pharmacie d’officine ou qui sont gérants d’une pharmacie mutualiste ou d’une pharmacie de secours minière en France, sont autorisés à vendre légalement des médicaments sur Internet depuis le 31 décembre 2012. Mais, cette autorisation ne concerne pas tous les médicaments. De nombreux médicaments dangereux, en cas de mauvaise manipulation ou consommation et susceptible de créer de graves nuisances aux consommateurs, sont toujours soumis à une prescription médicale obligatoire d’un agent de santé assermenté et donc ne peuvent pas être vendus à la volée. Ces médicaments sont classés en plusieurs catégories, en fonction de leurs modalités de prescription et de vente. Il s’agit des :

  • Médicaments inscrits sur la liste I, qui porte dans un cadre de couleur rouge, la mention « uniquement sur ordonnance » sur leur emballage et qui ne sont délivrés qu’une seule fois pour une même ordonnance, sauf si la possibilité de renouvellement est clairement mentionnée par l’agent de santé sur l’ordonnance. Sur cette liste, on retrouve les médicaments d’exception et certains groupes de médicaments à prescription restreinte (les médicaments réservés à l’usage hospitalier, les médicaments à prescription hospitalière, les médicaments à prescription initiale hospitalière, les médicaments à prescription réservée à certains spécialistes et les médicaments à surveillance particulière).
  • Médicaments inscrits sur la liste II, qui porte dans un cadre de couleur verte, la mention « uniquement sur ordonnance » sur leur emballage et dont vous avez des possibilités de renouvellement avec une même ordonnance. Mais, à chaque renouvellement, vous ne pouvez prendre que la quantité nécessaire à un mois de traitement et le traitement ne doit pas excéder une année.
  • Médicaments de la liste des stupéfiants, qui sont environ une vingtaine dont la morphine et ses dérivés. Ce sont des produits qui peuvent avoir des effets très graves en cas de mauvaise utilisation. Leur délivrance ne se fait que sur présentation d’une ordonnance sécurisée. L’ordonnance doit comporter un filigrane, un numéro de lot et un carré de micro-lettres interdisant sa falsification. Suivant les médicaments, la quantité délivrée ne doit pas excéder ce qu’il faut pour un traitement de 7, 14 ou 28 jours.