Luminothérapie : le remède ultime contre la dépression saisonnière ?

La luminothérapie est de nos jours, un des meilleurs remèdes contre la dépression saisonnière. Mais malheureusement, elle est très peu connue. Et le peu de personnes qui la connaissent, est mal informé par rapport à cette méthode de traitement. Il la place généralement parmi les médecines « douces », ce qui est une mauvaise conception de la chose, car la luminothérapie est un véritable traitement médical. C’est pour lever ces équivoques, que le site lumino-therapie.eu a été créé par un naturopathe spécialisé en luminothérapie, pour éclairer le grand public. Découvrez dans cet article, des informations importantes sur la luminothérapie et son fonctionnement.

La dépression saisonnière : de quoi s’agit-il ?

Encore appelé Trouble Affectif Saisonnier (TAS), la dépression saisonnière est un épisode dépressif qu’on observe chez certains individus, chaque année à l’automne ou au début de l’hiver, notamment quand les jours sont plus courts et la lumière est plus rare. Elle a été découverte en 1984 par le Docteur Norman E. Rosenthal, un chercheur du National Institute of Mental Health. Elle touche en majorité, des femmes. C’est une maladie à part entière comme d’autres, qui doit être traitée. Ses manifestations varient d’un individu à un autre et peuvent affecter la vie sociale, relationnelle et affective, jusqu’à générer des problèmes professionnels et familiaux. Les individus qui en souffrent, manifestent des signes comme la fatigue intense et persistante, l’irritabilité, la tristesse quasi permanente, des difficultés de concentration, l’isolement avec repli sur soi, une tendance à l’hypersomnie, une perte ou baisse de la libido, une perte d’envie, d’intérêt et de motivations pour les activités habituelles, la prise de poids, etc. Concernant les causes de cette affection, il a été démontré qu’il s’agit du manque de lumière, raison pour laquelle elle survient généralement dans les périodes de l’année où les jours sont plus courts et les nuits plus longues (donc, l’exposition à la lumière est réduite). En effet, des études ont montré que lorsque les yeux reçoivent des rayons lumineux, ils les transmettent au cerveau sous forme de signal électrique. Ce signal va ensuite stimuler des neurotransmetteurs, dont la sérotonine qui agit sur les humeurs et contrôle la production de certaines hormones, dont la mélatonine qui gouverne le cycle de sommeil.

Comment fonctionne la luminothérapie ?

Inventé par le Docteur Norman E. Rosenthal, un chercheur du National Institute of Mental Health, la luminothérapie est l’un des meilleurs remèdes contre la dépression saisonnière. Reconnue et démontrée très efficace contre la dépression saisonnière, cette thérapie est à la fois préventive et curative. C’est un traitement par la lumière. Elle consiste à exposer quotidiennement, le patient pendant au moins 30 minutes, à une lumière blanche artificielle à large spectre, qui partage plusieurs propriétés avec la lumière naturelle du soleil. Cette lumière sera transmise au cerveau, pour aider l’organisme à corriger les symptômes de la maladie par la régularisation de la production des hormones, qui gouvernent les humeurs et le cycle de sommeil. De façon pratique, la luminothérapie consiste à faire asseoir le patient devant un écran qu’il doit fixer pendant quelques secondes toutes les minutes. La luminothérapie est significativement, plus efficace quand elle est faite le matin, au réveil.

Quel type de lampe utilisée pour pratiquer la luminothérapie ?

La luminothérapie est généralement pratiquée à l’aide de lampes spécialisées. La lampe à utiliser ne doit présenter aucun risque pour la santé ou la vision. La lampe à utiliser ne doit donc par émettre des rayons ultra-violets (UV) ou ne doit pas être dotée d’un filtre de rayons lumineux nuisible pour la santé. Les lampes les plus conseillées, sont celles produisant une lumière blanche à large spectre. Étant un véritable traitement médical, il est conseillé de demander conseil à votre médecin avant de vous lancer, car contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, certaines contre-indications sont à prendre en compte.