Comment fonctionne l’assurance santé en France ?

L’assurance, une solution pour soulager dans des moments sensibles, se retrouve dans presque tous les domaines. Ici, il s’agit de l’assurance santé. Cet article vous apporte les informations nécessaires sur l’assurance santé en France.

Les régimes de l’assurance santé

L’assurance santé est un programme qui prend en charge une grande partie des charges financières nécessaires pour soigner un individu en cas de maladie. En France, elle occupe une place importante dans le budget de l’État et fait partie des quatre branches de la sécurité sociale.

L’assurance santé se découpe en plusieurs régimes légaux et de base ; ceux-ci comportant à leur tour des branches indépendantes. Ainsi, on a le régime général géré par la Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés. Ce régime est l’assureur social et couvre la grande majorité des Français, soit quatre sur cinq personnes. Les salariés du secteur privé ou assimilé comme les employés de restaurant, les mannequins, les étudiants ou les fonctionnaires d’une collectivité territoriale ou hospitalière, bénéficient du régime général. Les CPAM en métropole et les caisses générales de sécurité sociale (CGSS), effectuent les virements dans les DOM. Dans certains départements français, un régime local et obligatoire d’assurance maladie, s’ajoute au régime général.

Le régime agricole de l’assurance santé est piloté par la caisse centrale de la Mutualité sociale agricole (MSA) et assure les exploitants et les salariés agricoles.

Pour les commerçants, artisans et professionnels indépendants, il y a le RSI, le régime social des indépendants. Ce régime dépend du ministère de l’agriculture, contrairement aux autres qui concernent le ministère des affaires sociales et de la santé.

Afin d’être à l’afflux des thématiques relatives au domaine de la santé, sur ce site , vous aurez assez d’informations sur les prises en charge des patients selon leur pathologie, les missions de services publics des cliniques et hôpitaux privés, et aussi sur le bien-être et les compléments alimentaires pour les sportifs.

Fonctionnement de l’assurance santé

L’affiliation aux régimes de l’assurance santé, est obligatoire pour toute personne qui réside et qui exerce une activité professionnelle en France. Cette assurance affecte la personne de par ses revenus professionnels qui impliquent un paiement de cotisations sociales, de contribution sociale généralisée et autres taxes.

Quand la personne ne travaille pas ou est un demandeur d’emploi, elle peut bénéficier d’un régime légal de protection sociale par le biais d’un assuré en tant qu’enfant de moins de 21 ans, poursuivant des études, concubin de ce dernier par exemple. Au cas où cette personne ne peut pas bénéficier du régime légal de protection sociale, elle peut bénéficier sous certaines conditions, de la couverture maladie universelle (CMU), étant résidant en France de manière stable et régulière depuis plus de trois mois.

Dans le cas contraire, cette personne va devoir avancer tous les frais liés à ses soins en cas de maladie, mais recevra comme toute personne assurée, le remboursement de la part obligatoire (par l’État). Les remboursements des assurances santé complémentaires individuelles ou collectives peuvent être ajoutés aux remboursements liés à la sécurité sociale, qu’il s’agisse d’une personne bénéficiant de l’assurance santé ou de la couverture maladie universelle.

Une assurance de couverture maladie universelle complémentaire, peut s’ajouter au CMU et à l’assurance maladie des bénéficiaires. Cependant, les fonds de remboursement ne peuvent pas excéder un seuil et varient en fonction de la composition des foyers et la zone de résidence. Les bénéficiaires du RSA ne sont pas concernés par cette condition.

L’aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS), est réservée aux étudiants, retraités et autres personnes qui ne peuvent pas bénéficier de la couverture maladie universelle complémentaire CMU-C, en raison de leurs ressources dépassant les plafonds pour l’avoir.

Bien qu’il existe plusieurs caisses pour effectuer les remboursements, elles ne sont pas assez et le délai pour satisfaire un assuré est long une fois la demande faite, en raison de l’effectif des bénéficiaires dans chaque structure. Comme solution à ce problème, la CPAM a créé le site Ameli.fr, mais également un compte Ameli disponible pour les assurés. Ainsi, depuis ce compte, chaque assuré peut en savoir plus sur ses remboursements, ses droits et les différentes démarches qu’il peut effectuer auprès de la CPAM.