Le casque intégral : un indispensable quand on fait du VTT !

Lorsque vous êtes à moto, le port du casque est réglementaire et même obligatoire. La règle vaut également lorsque vous faites du VTT. Lorsqu’on circule sur la route même en VTT, les risques d’accident ne sont pas écartés, quelle que soit la distance à parcourir. Il faut alors choisir des moyens de protection efficaces pour faire votre trajet en toute sécurité. Parmi ces moyens, figure le casque intégral. Pour en savoir plus, voici pourquoi il est nécessaire de mettre un casque intégral.

Continue reading « Le casque intégral : un indispensable quand on fait du VTT ! »

L’huile de CBD : que faut-il savoir à son sujet ?

Le CBD, encore connu sous le nom de cannabidiol, est un produit naturel qu’on retrouve dans les fleurs, les feuilles et les tiges des plantes du chanvre. Relégué au deuxième rang en raison de l’existence de composés psychoactifs plus importants, le CBD s’est trouvé une place sur la scène en raison des vertus médicinales qu’il renferme. Il occupe donc après le THC, la deuxième place parmi les cannabinoïdes et est de plus en plus consommé sous forme d’huile. Si vous désirez l’essayer, alors voici ce qu’il faut savoir sur l’huile de CBD.

Continue reading « L’huile de CBD : que faut-il savoir à son sujet ? »

Jeûne : pourquoi faut-il l’essayer?

Le jeûne est une pratique très ancienne, du moins dans sa dimension religieuse. Il consiste à arrêter de manger plusieurs jours dans le but de purifier son organisme mais aussi en prévention de certaines maladies, cardiovasculaires en particulier, pour régler des problèmes de surcharge, de fatigue chronique ou d’hypertension, entre autres. Faut-il jeûner et comment ?

Différents types de jeûnes

On prête de nombreuses vertus au jeûne et il y a autant de manières de jeûner.

  • Pour retrouver plus de vitalité, après des fêtes de fin d’année par exemple, on pratique un jeûne hybride ou partiel pendant 1 à 3 jours. Les aliments solides sont proscrits mais il est possible de consommer des jus de fruits et d’autres liquides ;
  • A titre préventif pour éviter des pathologies en lien avec des situations de surcharge ;
  • A titre thérapeutique, avant une intervention chirurgicale sous anesthésie générale ;
  • A titre religieux ou méditatif, pour les catholiques ce sera le carême, les juifs le yom kippour, les musulmans le ramadan Ce jeûne est  le plus long puisqu’il dure un mois mais il est toutefois limité entre l’aube et la tombée de la nuit.
  • Le jeûne sec où ni liquide ni aliment solide est ingéré. Ce jeûne ne doit pas dépasser trois jours.

Les bienfaits du jeûne

Le jeûne désintoxique l’organisme. En baissant le taux d’insuline dans le sang, l’hormone de croissance augmente, la réparation cellulaire est favorisée et certains déchets sont éliminés.

Tous les effets du jeûne n’ont pas toujours trouvé une explication d’où des prises de position différentes chez les médecins. Certains pensent qu’il induit un stress positif sur l’organisme, relançant les mécanismes d’autorégulation. Ainsi  les organes comme le foie, les reins ou la peau sont stimulés et jouent mieux leur rôle d’élimination.  Il aurait des effets anti-inflammatoires. D’autres pensent au contraire qu’il constitue un danger dans la mesure où l’organisme puise dans ses réserves de protéines, l’aliment principal des muscles. Il affaiblirait aussi le cerveau.

Quelle méthode de jeûne adopter ?

Il faut suivre une règle essentielle : ne jamais commencer un jeûne du jour au lendemain. Le corps a besoin d’y être préparé, ne serait-ce que pour réduire la sensation de faim. Il faut diminuer la nourriture progressivement, enlever d’abord le sucre puis les farines blanches avant de commencer.

Les débutants peuvent s’offrir un séjour dans un centre de ressourcement personnel où ils seront initiés à cette pratique. C’est une expérience unique en son genre au cœur de la nature.

Il est recommandé de continuer une activité sportive mais plus douce, la marche par exemple ou la natation.

Après le jeûne, la nourriture doit être reprise par étape en commençant d’abord par des repas légers, non gras, non sucré. Il faut également boire beaucoup.

D’où viennent les verrues plantaires?

Les verrues plantaires sont dues à l’une des formes du papillomavirus appelé aussi VPH ou HPV. Elles ressemblent à des petits bouquets de chou-fleur disgracieux et peuvent parfois être douloureuses. Mais comment les attrape-t-on et comment s’en débarrasser?

Les causes des verrues plantaires

Les verrues plantaires peuvent rester en dormance durant plusieurs années. A l’origine, elles sont la conséquence d’une infection virale par l’une des formes bénignes du papillomavirus. Celui-ci étant très contagieux, le simple fait de toucher pieds nus le sol foulé par une personne porteuse d’une verrue plantaire suffit à être contaminé. Les lieux tels que les piscines, les vestiaires sportifs, les hôtels sont ainsi des foyers de contamination. Sachez de plus que si vos pieds sont entaillés, le papillomavirus se répandra d’autant mieux.

La nécessité d’un diagnostic précoce

Les verrues plantaires ont la forme de petites têtes de choux fleurs de couleur brune ou jaune. Elles sont surmontées parfois de petits noirs qui sont en fait des caillots de sang. Leur taille est variable mais elles peuvent atteindre plusieurs centimètres de circonférence.  Il arrive qu’elles soient douloureuses par pression. Il est alors nécessaire de les enlever. A défaut,  on assiste à un phénomène de compensation  par positionnement des pieds, notamment  chez les enfants, pouvant induire des problèmes orthopédiques plus graves à terme.

Si les verrues plantaires disparaissent le plus souvent toutes seules au bout de quelques mois, un diagnostic précoce permettrait d’éviter la contamination.  Prenez rendez-vous dans une clinique podiatrique à Montréal au moindre doute. Inspectez régulièrement vos pieds.

Les traitements des verrues plantaires

Il existe des traitements à faire à la maison, en particulier au moyen d’acide salicylique vendu en pharmacie. Ce produit brûle les verrues mais il a l’inconvénient de brûler aussi l’épiderme sain tout autour si vous débordez de la zone.  La guérison est également plus longue.

Evitez de gratter la verrue, le virus se répandrait rapidement sur d’autres zones de votre corps.

Il existe également des traitements pharmaceutiques nécessitant la prescription d’un podiatre. En cas de résistance, il pourra alors administrer une injection sans aiguille. En dernier recours,  le laser sera très efficace.

Des récidives fréquentes

La prévention reste essentielle tant les récidives sont fréquentes et le virus contagieux ! Ne marchez jamais pieds nus dans les lieux publics, séchez-vous bien les pieds après les avoir nettoyés, aérez-les régulièrement. Portez un pansement par-dessus vos verrues pour éviter de contaminer les autres.