Scoliose de l’enfant : comment la reconnaître ?

La scoliose est une déformation de la colonne vertébrale. Au lieu de rester droite au centre du dos, elle se courbe d’un côté. Généralement, cette courbure anormale survient durant la croissance et touche 2 à 4 % des jeunes entre 10 et 16 ans. Heureusement, elle peut être décelée et traitée, pour éviter le développement de désagréments. Voici donc comment reconnaître la scoliose de l’enfant.

Qui peut avoir une scoliose ?

Tout le monde. De manière générale, la scoliose touche autant les garçons que les filles, même si :

  • Chez les garçons, la scoliose apparaît globalement plus tôt (pendant la petite enfance).
  • La scoliose est souvent plus visible sur une fille et potentiellement assez marquée pour nécessiter un traitement.

Par ailleurs, l’hérédité joue un rôle assez important. Si un membre de votre famille présente une scoliose, il y a donc plus de risques que votre enfant en développe une aussi. De plus, une mauvaise posture augmente également les risques de courbure.

Les symptômes de la scoliose

Concernant les symptômes, on peut évidemment déceler une scoliose en observant le dos de l’enfant. Si la courbure est assez marquée, elle sera facilement visible.

On peut aussi voir une bosse d’un côté du dos quand le petit se penche vers l’avant. Et en position droite, debout, on remarque parfois qu’une épaule est plus haute que l’autre.

De plus, l’enfant peut souffrir de raideurs/douleurs dorsales et de fatigue musculaire au niveau du dos.

Les conséquences d’une scoliose non traitée

Enfin, une scoliose peut se traiter de trois façons :

  1. Kinésithérapie, si la courbure est faible.
  2. Orthopédie, avec plâtre et corset (scoliose plus forte). Il faut alors contacter une clinique orthopédique.
  3. Chirurgie, dans les cas extrêmes.

Sachez qu’une scoliose importante peut entraîner des problèmes respiratoires, voire une insuffisance cardiaque. La colonne étant courbée les côtes sont trop serrées d’un côté du buste. Le thorax se retrouve alors comprimé, ce qui gêne la respiration.

Une scoliose non traitée peut également causer des douleurs rhumatismales. En complément, il arrive aussi que la colonne vertébrale se vrille légèrement, car les vertèbres tournent sur leur axe. Cela amplifie d’autant plus les désagréments.

Si votre enfant semble développer une scoliose, demandez l’avis d’un professionnel de santé sans attendre. Le traitement sera bien plus efficace pendant la croissance.