Pourquoi prendre de la progestérone pendant la grossesse ?

La progestérone diminue les risques de fausse couche

Plusieurs études ont été effectuées tant chez les animaux que chez les femmes. Et il a été prouvé que la progestérone est une hormone très importante qui intervient dans l’équilibre de la grossesse. Aux Etats-Unis en particulier, une étude a été menée sur les fausses couches. Cette étude est un vrai espoir pour toutes les femmes qui ont peur de ne pas mener à terme une nouvelle grossesse, parce qu’elles ont déjà eu plusieurs fausses couches. La substance même de l’étude est vraisemblablement une aubaine. Elle révèle que les femmes qui prennent de la progestérone, ont très peu de chances d’être victime d’une fausse couche. En effet, sur un échantillon de 10 femmes sous l’effet de la progestérone, seulement 3 n’ont pas pu donner naissance à un bébé. Alors que les statistiques générales révèlent que les femmes qui ne sécrètent que peu de progestérone font plus de fausses couches que celles qui en sécrètent en grande quantité. Il est dont évident que la progestérone est une hormone qui impacte sérieusement sur le déroulement de la grossesse.

La progestérone prépare l’allaitement

Il est bon de tomber enceinte. Mais encore faut-il assumer la naissance de l’enfant. Beaucoup de médecins conseillent aux femmes enceintes, qu’à la naissance de l’enfant, il faut lui donner du lait maternel, donc la femme doit allaiter. Toutes les femmes n’arrivent pas à satisfaire cet état de choses, parce qu’elles n’ont pas su préparer leur corps à allaiter le bébé. La progestérone est une hormone qui joue un grand rôle dans ce sens.

Pendant que l’enfant est encore dans le ventre, déjà dès les premiers mois de grossesse, il est souhaité que vous soyez sous progestérone naturelle. Elle vous aidera à dilater les cellules mammaires, et ainsi, l’allaitement sera beaucoup plus facile. Pour que cela soit vraiment efficace, il faut un traitement continuel qui dure toute la durée de la grossesse. Il faut toutefois une certaine modération pendant les 3 derniers mois avant l’accouchement.

Que faut-il retenir ?

Il n’est pas conseillé de faire un cumul médicamenteux, lorsqu’on prend de la progestérone. Ceci pourrait en effet déséquilibrer l’environnement immédiat du bébé et augmenterait les risques de fausse couche. Bien sûr, il faut prendre les médicaments conseillés par le médecin, mais il faut absolument s’en tenir. Par ailleurs, la caféine est une substance qui joue le rôle contraire à la progestérone, pendant la grossesse. Elle augmente les risques de fausse couche.