C’est quoi « être bien avec quelqu’un » ?

L’amour est par-delà tout, le moteur et l’essence même de la vie. C’est lui qui maintient les communautés humaines et facilite la culture et l’enracinement de bon nombre de vertus. Il constitue également un mystère que beaucoup peinent à saisir, tellement le concept est vaste et très abstrait.

Dans l’esprit de bon nombre de personnes, une entente très profonde est assurément le symbole d’un amour qui se doit d’être consacré par un lien définitif (amitié, mariage, etc.). Mais à quoi reconnait-on l’amour ? Quand peut-on oser dire que l’on se sent bien avec quelqu’un ? La, sont autant de questions auxquelles nous recherchons tous des éléments de réponses. C’est donc pour lever un bout de voile sur la problématique que nous avons décidé de nous y pencher à travers cet article.

Se sentir écouter

L’amour se prouve avant tout par l’attention que l’on manifeste à l’égard de l’autre. Que vous soyez dans les moments de difficultés ou de joie, savoir compter sur quelqu’un vous sera toujours d’une grande aide. Chaque homme, d’où qu’il vienne est le résultat d’une histoire d’amour. Sa croissance elle aussi devrait se poursuivre dans un environnement où il devra se sentir accueillir, guider et protéger par ces semblables. Tous ces devoirs de la société humaine constituent en partie le lexique du mot amour. Les principales crises que nous vivons sont la conséquence d’un déficit d’affection ou tout simplement d’une mauvaise compréhension des rapports. Si chacun pouvait vivre dans un environnement où il serait accueilli pour ce qu’il est, respect et estime, nous vivrions très heureux.

Je t’aime parce que …

Il n’est pas rare de rencontrer dans le quotidien des personnes qui entretiennent autour d’eux un certain mythe autour de la question des relations affectives.Aimer est devenue une affaire de gout, d’attirance encore plus de facilité de communication avec la personne avec laquelle on partage le lien. On pourrait se restreindre à cette définition, mais ce serait aussi restreindre la portée de ce sentiment qui met tous les hommes en mouvements. Cependant, nous sommes bien loin du compte.

Même dans nos familles, il n’est pas rare d’être témoins de certaines lésions. On peine bien souvent à accepter la différence intrinsèque des autres et souhaite qu’ils soient tous à notre image. Conséquence directe, on fixe des normes pour cadrer la conduite de tous, d’autres se plient pour faire un peu plus corps avec la société qui les entoure et pour d’autres encore c’est dans le silence profond qu’ils accueillent les blessures, acceptant juste pour le besoin de se trouver une place dans la société d’être piétiné. Dans un tel climat, on comprend très aisément, qu’une personne réponde avec empressement à l’affection que lui porteur autre. On pourrait bien se demander sur quels principes se fondent ces relations. Pour y répondre, il est nécessaire que nous essayions de faire une analyse au cas par cas.

Les relations amoureuses

Pour ce qui est d’une relation amoureuse au sens propre du terme, elles sont construites sur le ciment de l’attirance de l’un vers l’autre. Certaines personnes évoqueront également la facilité à aborder certains sujets et bien des fois une convergence de point de point de vue et de gout pour certaines choses. On comprend très aisément alors que chaque personne recherche en l’autre ce qu’il aime en lui-même. On comprend d’emblée ce passage du livre de la genèse, dans lequel l’homme (Adam) ayant vu sa promise, s’exclame « voici l’os de mes os, la chair de ma chair ». Comprenons au travers de ce passage biblique que la vie humaine est surtout et avant tout une succession d’évènements poignants qui pousse l’homme à faire des choix pour se mettre à l’abri de nouvelles conditions d’insécurité.

Vous convenez avec nous sur la base de ces principes que nous n’aimons en réalité pas de prime abord. Nous accueillons l’autre non-pas comme un compagnon (quelqu’un qui fait route avec nous), mais plutôt comme gardien ou sujet. Nous nous sentons plus considérés et acceptés par un groupe. Pour ce qui est des associations et autres corps de la société, ceux sont plutôt les centres d’intérêt des individus qui sont en jeux. On rejoint un groupe par passion, par amour pour telle ou telle autre activité. De telles associations en viennent à disparaître lorsque les intérêts d’un membre des groupes deviennent plus ou moins menacés. Comprenez donc les fondements de vos relations et vous vivrez plus heureux.

Les principes d’une longue et belle amitié

Tout commence par l’amitié. Même si nous avons été attirés par quelque chose d’étrange et de mystérieux en l’autre, il y a bien cette partie de l’histoire ou nous décidons de faire route ensemble. La durée du voyage dès cet instant n’est qu’une question d’engagement à respecter un certain nombre de principes. Le tout premier est le respect de l’autre dans sa différence.

Peu importe son handicap, son origine ou sa condition, on décide de faire avec tout l’homme. Ensuite s’ajoute le ciment de la confiance et de l’entraide. La solidité de celle-ci se vérifie comme le dit le proverbe sur le front de l’adversité. Celui qui nous aime est très souvent le seul sur qui l’on est en mesure de compter quand tout va mal. Et pour finir l’écoute. Un homme qui ne s’ouvre pas pour partager ses peines et ses joies n’accueillera pas facilement son prochain. L’écoute d’un autre vous permet de panser vos blessures et d’accueillir plus facilement l’autre qui n’est rien d’autre qu’un autre nous. Si nous arrivions à faire cet exercice avec tout le commun des mortels alors nous vivrons mieux et la question du bien-être avec les autres ne sera plus d’actualité.