8 causes de la perte auditive

Avant l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé de 2012-2013 il n’existait pas de données fiables sur le phénomène de perte auditive. On sait désormais qu’environ 4,6 millions de Canadiens de 20 à 79 ans (soit 19 % de la population) connaissaient une perte auditive qui les empêche d’entendre au niveau normal de la parole. Il existe deux formes de perte auditive.

Perte auditive bilatérale liée à l’âge

Entre 70 et 79 ans, le nombre de patients atteints double. La perte auditive se manifeste d’abord aux fréquences les plus élevées. La presbyacousie, qui est une dégénérescence normale des cellules, provoque une perte auditive de perception, qui est la forme la plus courante de perte auditive.

Il n’existe pas de traitement médical, mais des appareils aidant à remédier au problème. Ces prothèses auditives sont devenues courantes et se font de plus en plus discrètes pour satisfaire notre coquetterie.

L’autre forme de perte auditive se situe au niveau de la transmission. Elle peut être la conséquence de différentes situations.

5 causes fréquentes de perte auditive

Si l’effet du vieillissement sur l’acuité auditive est indiscutable, plusieurs autres facteurs agissent sur le degré et le taux de détérioration. Ce sont principalement :

  • Des prédispositions génétiques
  • L’exposition aux médicaments ototoxiques
  • Les troubles otologiques (otites par exemple)
  • L’usage du tabac
  • L’exposition aux bruits au travail et pendant les loisirs

Si l’une ou l’autre de ces causes étaient suspectées, il ne faudrait pas hésiter à aller consulter un cabinet d’audioprothésistes pour prévenir une aggravation ou remédier à un trouble auditif.

L’exposition précoce au bruit

L’exposition précoce au bruit est également associée à l’accélération de la perte auditive. 25 % des personnes travaillant dans le bruit sont atteintes de surdité légère à sévère. Des études révèlent que la surdité serait la principale maladie d’origine professionnelle avec 66 % des cas.

Chez les personnes exposées à des émissions sonores fréquemment élevées, par exemple les musiciens, il convient de particulièrement se protéger les oreilles. Des bouchons d’atténuation du bruit sur-mesure peuvent aller jusqu’à — 25 dB.

Le bouchon de cérumen

Dans l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé de 2012-2013, il est par ailleurs apparu que 13 % des Canadiens adultes avaient un bouchon de cérumen, ou du pus dans une oreille, ou dans les deux, ce qui a probablement affecté leur acuité auditive. Le taux de présence de cérumen augmente avec l’âge, passant de 11 % chez les 20 à 39 ans à 21 % chez les 70 à 79 ans.